Forum du site EclairagePublic.eu
Bienvenue sur le forum du site EclairagePublic.eu !

Inscrivez-vous pour
► participer aux discussions
► créer des événements, sondages etc.
► désactiver l'affichage des publicités

Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par stbsa le Mar 1 Juil - 12:52

puisque les led existe autan passer avec des détecteurs de présence quand il y as du mouvement c'est éclairer et quand il y as personne c'est éteint ,les leds le permettent et je vois pas de meilleure solution ( ensuite , il faut gérer toute la détection et le câblage qui vas avec ,c est pas simple )
par contre les horloges (les fabricant font le forcing pour nous en vendre ) je trouve çà pas top quand le temps est bas c'est pas éclairer, bref ça colle pas avec la luminosité du terrain
avatar
stbsa
Nouveau
Nouveau

Messages : 1
Points cummulés : 1
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par cjr.raymond le Sam 4 Oct - 8:53

Je vois que l'on est assez divisé au sujet de l'extinction total de l'EP pour moi je pense qu'éclairer a3h du matin pour3% de la population c'est du gâchis
Éclairé une lampe sur 2 il faut que le réseau soit adapté a)en terme d'inter distance b) en terme de câblage encore que..il existe des automates que l'on place dans les luminaires a éteindre que vaut ces automates!!
Les variateurs sa a un coût pour quel résultat a voir
Le plus simple c'est baisser la puissance des lampes à beaucoup d'endroit passer de 150w a 100w et de 100w à 70w
avatar
cjr.raymond
1
1

Messages : 14
Points cummulés : 20
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par cjr.raymond le Sam 24 Jan - 11:04

de cjr.raymond
pour moi qui suis conseillé délégué à l'EP ma feuille de route c'est économisé l'énergie tout en améliorant la qualité de l'éclairage
1 première intervention faire une audit de l'ep (fait)
2 achat de pendules astro (22 postes de distib) mon choix c'est arrêté sur des pendules bh technologie mais on me demande de faire jouer la concurrence j'aimerais avoir votre avis et conseil
sachant que en 1 il y a actuellement des dérives sur l'ep avec les cellulles sur certain postes
et en deux je souhaites mettre en place l'extinction totale une partie de la nuit
donc pose de pendules astro
en 3 j'ai eu le budget pour l'ensemble de mes postes pour des pendules astro
en espérant que mon travaille vous interresse je vous ferait part de la suite de mes interventions
avatar
cjr.raymond
1
1

Messages : 14
Points cummulés : 20
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par Exalum le Sam 24 Jan - 22:26

Bonjour Raymond,
quand on parle d'horloges astro on va toujours chercher des fabricants pas possible alors que l'évidence est sous nos yeux.
Schneider en fabrique de très simples à utiliser et fiables.
J'en ai installé 3 et elles fonctionnent parfaitement.
Vous pouvez régler le décalage par rapport au soleil, et un mode horloge vous permet de faire des programmes.
Enfin elles sont d'un coût peu élevé.

_________________


www.exalum.fr
La Lumière Réfléchie

Renouvellement de la page collection luminaires
avatar
Exalum
3
3

Messages : 975
Points cummulés : 1061
Réputation : 24
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 36
Localisation : Sucy en Brie 94

Voir le profil de l'utilisateur http://www.exalum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par cjr.raymond le Dim 25 Jan - 11:34

le fabricant que j'ai indiqué est de ma région (rhône alpes) de plus j'en ai installé une cinquantaine quand j'étais actif (à la retraite depuis 4 ans) ce qui m'avais fait choisir cette pendule c'était son radio pilotage France inter et l'absence de bouton sur la pendule (vandalisme) ainsi que sa facilitée de programmation par boitier type palm mais je vais me renseigner sur ta proposition merci pour tes conseils j'aimerais pouvoir faire plusieurs propositions à mes colistiers a plus
avatar
cjr.raymond
1
1

Messages : 14
Points cummulés : 20
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par Exalum le Dim 25 Jan - 23:11

Le fait d'obtenir plusieurs propositions est tout à fait compréhensible de nos jours, tout comme je comprend le fait de travailler avec du matériel avec lequel on à l'habitude. Wink

_________________


www.exalum.fr
La Lumière Réfléchie

Renouvellement de la page collection luminaires
avatar
Exalum
3
3

Messages : 975
Points cummulés : 1061
Réputation : 24
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 36
Localisation : Sucy en Brie 94

Voir le profil de l'utilisateur http://www.exalum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par Lux'Or le Lun 26 Jan - 0:53

Plus que compréhensible, nécessaire. (et même légal Smile )
avatar
Lux'Or
Admin
Admin

Messages : 786
Points cummulés : 1008
Réputation : 37
Date d'inscription : 28/03/2014
Age : 29
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.eclairagepublic.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par Exalum le Mar 27 Jan - 0:23

Légal...
Je connais plus d'une ville qui achète toujours le même fabricant parce qu'elle ne connait que lui depuis plus de 20 ans.

_________________


www.exalum.fr
La Lumière Réfléchie

Renouvellement de la page collection luminaires
avatar
Exalum
3
3

Messages : 975
Points cummulés : 1061
Réputation : 24
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 36
Localisation : Sucy en Brie 94

Voir le profil de l'utilisateur http://www.exalum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par HPM le Mar 27 Jan - 0:43

Il y a des appels d'offres ou des CCTP qui sont aussi fait de telle façon qu'aucun fabricant ne peut y répondre sauf celui voulu par la collectivité émettrice de l'appel d'offres ("matériel identique à telle marque", "avec tels caractéristiques" etc...).

_________________

feu-routier.fr : le site d'information sur la signalisation lumineuse tricolore
avatar
HPM
2
2

Messages : 392
Points cummulés : 453
Réputation : 23
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 25
Localisation : SQY

Voir le profil de l'utilisateur http://feu-routier.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par Lux'Or le Mar 27 Jan - 18:56

Oui je sais mais en soit la non mise en concurrence ou favoritisme est illégal. Pour verrouiller un cdc en effet c'est facile. Mais l'argument je mets telle marque parce qu'on a toujours mis telle marque est un argument qui ne tient pas. En plus au final le client est quasiment toujours perdant car il passe à côté de technologies et éventuellement offres concurrentes plus avantageuses.
avatar
Lux'Or
Admin
Admin

Messages : 786
Points cummulés : 1008
Réputation : 37
Date d'inscription : 28/03/2014
Age : 29
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.eclairagepublic.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par Nicolas59 le Jeu 26 Fév - 9:50

cjr.raymond a écrit:de cjr.raymond
pour moi qui suis conseillé délégué à l'EP ma feuille de route c'est économisé l'énergie tout en améliorant la qualité de l'éclairage
1 première intervention  faire une audit de l'ep (fait)
2 achat de pendules astro (22 postes de distib) mon choix c'est arrêté sur des pendules bh technologie mais on me demande de faire jouer la concurrence j'aimerais avoir votre avis et conseil
sachant que en 1 il y a actuellement des dérives sur l'ep avec les cellulles sur certain postes
et en deux je souhaites mettre en place l'extinction totale une partie de la nuit
donc pose de pendules astro
en 3 j'ai eu le budget pour l'ensemble de mes postes pour des pendules astro
en espérant que mon travaille vous interresse je vous ferait part de la suite de mes interventions
 
Bonjour,

Je pense qu'un raisonnement global et ordonné apporte les meilleurs résultats . ce n'est que mon point de vue bien sûr,
1 - traiter les points lumineux. opter pour des lanternes performantes et adapter de nouvelles puissances en fonction des entraxes si il n'y a pas de budget pour une nouvelle implantation de mâts.
2- ajouter un système de gestion facile à mettre en place et à piloter. - il y a des systèmes intégrés aux luminaires, avec un pilotage Radio ou wifi ou filaire ( si budget limité, mais la mise en oeuvre est plus couteuse ), dont le coût est plus que raisonnable ( à peine 10% du prix d'unensemble Mat et Lanterne LED de qualité ). ces systèmes permettent l'adaptation de flux enfonction de la présence ET on fonction de plages horaires.
avatar
Nicolas59
1
1

Messages : 25
Points cummulés : 27
Réputation : 0
Date d'inscription : 03/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par Lux'Or le Jeu 26 Fév - 12:25

Comme le dit @Nicolas59 un raisonnement global permet d'avoir de meilleurs résultats sans quoi ils risqueront de rester anecdotiques sans vrai retour sur investissement.
J'ajouterais en complément de ce qu'avance @Nicolas59 :

Pour le point 1, dans le cas d'une rénovation de luminaires, il faut choisir des modèles performants qui disposent d'un large choix photométrique qui permettra au luminaire d'être adapté avec précision à la zone rénovée avec les implantations existantes.

Pour le point 2, il existe maintenant des systèmes Plug-and-Play en pilotage GPRS ou radio-Fréquence (exemple : communication en ZigBee ou autre). Le filaire (communication via réseau élec. ou fil pilote) est dépassé car relativement fastidieux à mettre en oeuvre. Pour le cas de la communication GPRS (donc via le réseau mobile) il suffit d'installer les lanternes de façon traditionnelle, le système de gestion-télégestion géolocalisera automatiquement les lanternes qui intègrent déjà tous les composants liés à la communication (pas de matériel supplémentaire à ajouter, donc très grande facilité de mise en oeuvre).
C'est un peu comme avec un GPS : vous l'allumez, il fait le boulot tout seul. Smile
avatar
Lux'Or
Admin
Admin

Messages : 786
Points cummulés : 1008
Réputation : 37
Date d'inscription : 28/03/2014
Age : 29
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.eclairagepublic.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par Exalum le Jeu 26 Fév - 19:50

Ca fait un moment que je me pose cette question :
c'est bien beau de parler télégestion, GPRS, Wi-Fi etc... Mais par exemple sur une lanterne qui coûte 450€ de base, il faut rajouter combien pour ces différentes technologies, sans compter les rajouts en armoire ?

_________________


www.exalum.fr
La Lumière Réfléchie

Renouvellement de la page collection luminaires
avatar
Exalum
3
3

Messages : 975
Points cummulés : 1061
Réputation : 24
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 36
Localisation : Sucy en Brie 94

Voir le profil de l'utilisateur http://www.exalum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par Lux'Or le Jeu 26 Fév - 23:02

Pour plus de lisibilité je viens de créer un nouveau sujet consacré à la Gestion / Télégestion  ICI.
Smile

Celui-ci est initialement dédié à l'extinction.


Dernière édition par Lux'Or le Jeu 26 Fév - 23:04, édité 1 fois
avatar
Lux'Or
Admin
Admin

Messages : 786
Points cummulés : 1008
Réputation : 37
Date d'inscription : 28/03/2014
Age : 29
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.eclairagepublic.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par FRANK BETTCHER le Sam 28 Fév - 9:41

Bonjour à Tous,

Etude de cas très intéressante.

Je tiens à préciser que la durée de vie des lampes à décharge est conditionnée aussi par le nombre d'allumages.

Ainsi, la coupure de nuit n'a du "sens" d'un point de vue économique que dans la mesure où il n'y a pas un deuxième allumage le matin.

Je pense qu'aujourd'hui l'EP doit reposer sur le balisage et le tamisage plutôt que l'extinction (quid de la Norme, a-t-elle encore du sens dans la mesure où l'on peut couper la nuit ?).

En tant que concepteur et fabriquant d'un économiseur à l'armoire (je ne veux pas avancer masqué à ce sujet) et fournisseur (coopérative) d'électricité à 12 communes je souhaite relativiser clairement le sens que certains d'entre vous donnent à l'"Histoire" en Eclairage Public.

Penser que la LED et l'Iodure Métallique prendront le pas dans l'avenir, sur la SHP c'est aller un peu vite en besogne. Evoquer l'économiseur au point comme alternative me semble aussi hasardeux.

Pour ce qui concerne les Syndicats d'Electricité, la grande majorité n'est à l'heure actuelle pas du tout favorable à la LED (ils subissent la pression de maires qui sont sollicités par les fabricants - greenwashing).

Concernant l'Opération ADEME aux communes de mois de 2000 habitants par exemple, les Syndicats ont profité des subventions pour installer des SHP 70 W (sur ferro) et pas ou peu d'iodures (et encore moins de LED).

Cosmo écrit que certains Syndicats d'énergie (lesquels ?) imposent l'extinction de nuit, ce n'est pas ce que j'entends sur le terrain. Les Syndicats sont plutôt réticents ne serait-ce que par rapport à la maintenance.

J'ai lu avec grand intérêt ce qui a été écrit, malheureusement je n'ai pas beaucoup lu le mot "euro" (;-)).

Le triptyque dans l'Eclairage Public c'est aussi : INVESTISSEMENT, FONCTIONNEMENT et MAINTENANCE.

L'INVESTISSEMENT et la MAINTENANCE peuvent être (TRÈS) variables selon le choix technologique retenu.
Et le goulot d'étranglement c'est le FONCTIONNEMENT.

Dans le cas des Iodures Métalliques (pour la LED ça relèvera du même tonneau, voire pire si on y adjoint des technos supplémentaires de type télégestion, économiseur au point, détection de présence, ...), quelqu'un pourrait poser quelques chiffres (plus ou moins précis) sur les investissements, les économies et la maintenance comparés entre la 70 W SHP/ferro et la Relumina 85 W de Sylvania (dans ce cas l'alternative simple est une SHP avec amorceur intégré) et aussi la 70 W SHP/ferro et l'iodure 45 W sur ballast électronique ?

Concernant l'électronique en milieu extérieur, prenons aussi le cas du ballast électronique.

Il y a quelques années l'immense majorité des acteurs de l'Eclairage Public annonçait (ou croyait en) la disparition programmée du ballast ferromagnétique.

Aujourd'hui et avec le recul concernant les ballasts électro- (coût prohibitif, faiblesse du service rendu et durée de vie courte - il faut leur adjoindre désormais un para-surtenseur pour espérer une durée de vie d'au moins 5 ans ...) le ferro- conserve les faveurs des électriciens (Installateurs et services techniques) ainsi que de la très grande majorité des Régies d'Electricité et des Syndicats.

Bien à Vous.
avatar
FRANK BETTCHER
1
1

Messages : 9
Points cummulés : 9
Réputation : 0
Date d'inscription : 23/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par Exalum le Sam 28 Fév - 23:18

Bonjour,
j'aime bien votre discours. Moi aussi j'essaie de tirer des chiffres en € mais pour le moment personne n'en donne.
On parle de réduction, de variation, de 'smart lighting (késako ?) mais personne ne donne de chiffre.
Donc dans ce cas pourquoi ça m'intéresserai si je ne sais pas ce que ca coûte ?

Je suis surpris par rapport à la led, pourquoi autant de réticences et de rejets ?

_________________


www.exalum.fr
La Lumière Réfléchie

Renouvellement de la page collection luminaires
avatar
Exalum
3
3

Messages : 975
Points cummulés : 1061
Réputation : 24
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 36
Localisation : Sucy en Brie 94

Voir le profil de l'utilisateur http://www.exalum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par FRANK BETTCHER le Lun 2 Mar - 7:17

Bonjour,

Ne pas parler des chiffres c'est toute la subtilité du "business" de l'Eclairage Public. Il n'y résisterait pas !

Dans mon travail (et je vois un paquet d'acteurs dans le domaine) je commence toujours par poser la question : "Combien coûte annuellement un point lumineux en fonction de sa puissance ?".

Je peux vous garantir que rares sont celles et ceux qui le savent.

Or ceci est la clé de voûte de l'EP bien entendu pour pouvoir comparer des investissements et des maintenances très variables selon la technologie retenues.

Par exemple, je connais une commune qui a remplacé ses SHP 250 W par 2 fois plus de LED. Je leur ai demandé si ça valait le coup ? Ils ont été incapables de me répondre ...

Ils auraient surtout dû ne pas se lancer dans cette opération.


Aujourd'hui un fabricant ou un Bureau d'Etudes va vendre un projet LED en comparant uniquement des puissances face à des investissements. "Avec la LED vous ferez 30 % d'économies d'énergie par rapport au traditionnel SHP" et puis ... c'est tout !

Concernant le "Smart Lighting" c'est de la novlangue de technos.
On parle ainsi du point intelligent interconnecté à tout et à tous (Wifi, video-surveillance, et tout le tralala).

La LED dans l'EP constitue le nouvel eldorado gouvernemental (et de certaines collectivités) dans le greenwashing.

C'est-à-dire que l'on sur-subventionne (heureusement les subventions diminuent) un système technique dont soit l'énergie grise est supérieure à l'énergie produite, soit les économies d'énergie sont sans commune mesure avec les investissements et la maintenance.

Il y a quelques années c'est le photovoltaïque qui remplissait ce rôle auprès des citoyens béotiens.

Il est d'ailleurs farce de noter que nombre d'acteurs de la filière photovoltaïque se sont lancés par la suite dans le commerce de la LED.

Pourquoi de telles réticences sur la LED en EP ?

Il suffit de comparer les Investissements, la Maintenance et le Fonctionnement (ce dernier est le goulot d'étranglement) de deux systèmes tels que SHP/Ferro et LED (de puissances très proches pour un éclairement proche).

Bien à Vous.
avatar
FRANK BETTCHER
1
1

Messages : 9
Points cummulés : 9
Réputation : 0
Date d'inscription : 23/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par Exalum le Dim 29 Mar - 23:09

Je viens de lire ceci http://www.leparisien.fr/aubervilliers-93300/le-retour-de-la-lumiere-sur-l-a1-est-attendu-pour-2016-19-03-2015-4618151.php#xtref=http%3A%2F%2Ft.co%2FBGwaTINjPr suite au twitt sur le forum.
J'avoue être surpris. Certes l'état à enfin décider de nettoyer les autoroutes de la région et leurs abords car ils se sont enfin rendus compte que c'était un peu sale...
Mais la rallumer je comprend pas trop. Ils se rendent comptent que les portions non éclairées ne sont pas accidentogènes que ça. C'est vrai, les voies sont tellement pourries de nids de poule et de dénivelés que forcément on roule moins vite (comme la N406 par chez moi) mais la rallumer pour créer un peu plus de pollution lumineuse et surtout montrer aux touristes qui viennent de CDG l'état du 93 c'est un peu n'importe quoi !
Je préfère voir des autoroutes avec un bitume refait à neuf que de l'éclairage qui éclaire un bitume pourri. Pensez un peu à nos véhicules (j'oubliai qu'il faut faire marcher le business automobile)

Ma position peu en surprendre plus d'un mais je trouve qu'on s'y fait à ces portions de routes dans le noir. Surtout que je serai curieux de savoir combien de temps il va se passer entre la célébration de la remise en service et de la première panne suite au vol de cable...

_________________


www.exalum.fr
La Lumière Réfléchie

Renouvellement de la page collection luminaires
avatar
Exalum
3
3

Messages : 975
Points cummulés : 1061
Réputation : 24
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 36
Localisation : Sucy en Brie 94

Voir le profil de l'utilisateur http://www.exalum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par Gogot le Lun 30 Mar - 8:55

C'est lié à la coupe d'Europe de football 2016, avec l'afflux de touristes ils souhaitent remettre en service certaines portions des autoroutes du secteur.
avatar
Gogot
1
1

Messages : 41
Points cummulés : 48
Réputation : 3
Date d'inscription : 13/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par HPM le Lun 30 Mar - 18:13

C'est vraiment n'importe quoi comme politique.
D'une, des touristes il y en a tout au long de l'année et en très grand nombre, de deux on peut parfaitement faire sans éclairage. On pourrait utilement dépenser ces millions dans la réfection des autoroutes qui restent publiques (à moins que leur privatisation ne soit prévue dans les années à venir...), et dans les moyens aux services publics pour leur entretien.

Remettre en état le réseau existant en créant des massifs béton pour éviter les vols de câbles pourquoi pas, dans les tunnels je dirai même que c'est indispensable, mais le changement de tous les candélabres est-il vraiment indispensable ? 😕

_________________

feu-routier.fr : le site d'information sur la signalisation lumineuse tricolore
avatar
HPM
2
2

Messages : 392
Points cummulés : 453
Réputation : 23
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 25
Localisation : SQY

Voir le profil de l'utilisateur http://feu-routier.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par Lux'Or le Lun 30 Mar - 22:10

LA1 c'est un trafic journalier d'environ :

  • Entre 150 000 e 300 000 véhicules par jour entre Paris et Roissy (in2002).
  • L'autoroute la plus dense en terme de transit de marchandise.


Le périphérique Parisien :

  • Environ 270 000 véhicules par jour (2005).


Si on suit votre logique l'éclairage du périph est inutile.


Personne ne revient sur le fait que l'éclairage autoroutier soit indispensable. En revanche le fait qu'il participe à la sécurité sur certaines zones sensibles est quelque chose d'indéniable. De plus il n'a jamais été question de remettre en état l'ensemble de l'éclairage de la A1 mais seulement de certaines portions des plus problématiques.

D'ailleurs la majorité des mâts actuels sont trop haut et trop anciens. L'article ne dit pas que les massifs vont être refaits mais les réseaux 100% refaits. Seuls les mâts changés, les câbles retirés, les chambres de tirages scellées avec du béton.
avatar
Lux'Or
Admin
Admin

Messages : 786
Points cummulés : 1008
Réputation : 37
Date d'inscription : 28/03/2014
Age : 29
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.eclairagepublic.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par HPM le Lun 30 Mar - 23:12

L'A1 est une autoroute sous gestion de l'Etat, le boulevard périphérique est un boulevard urbain sous gestion de la mairie de Paris. Ils ne sont en rien comparable.
Même si son sur-éclairement est un fait avéré, l'éclairage du boulevard périphérique est nécessaire car il a beaucoup de paramètres différents d'une autoroute :
- les voies y sont moins larges que sur une autoroute
- il n'y a pas de BAU, ce qui fait que les interventions de secours doivent se faire sur les voies de circulation
- il est fortement embouteillé, ce qui conduit les deux roues à remonter les files
- il est limité à 70 km/h
- il est sous le régime de la priorité à droite

Il faut comparer ce qui est comparable (ta culture routière me déçois mon cher Lux'Or !  Wink ). Ca fait des années que l'on fait sans éclairage sur l'A1 (et sur beaucoup d'autres autoroutes), donc on peut parfaitement s'en passer sur ces axes.
Et si les mâts de l'A1 sont changés, les lanternes le seront aussi de facto.

_________________

feu-routier.fr : le site d'information sur la signalisation lumineuse tricolore
avatar
HPM
2
2

Messages : 392
Points cummulés : 453
Réputation : 23
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 25
Localisation : SQY

Voir le profil de l'utilisateur http://feu-routier.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par Exalum le Lun 30 Mar - 23:54

Excusez-moi mais le périph', éclairé ou non, il le sera toujours avec les lumières parasites des villes alentour.
En plus sa pseudo rénovation d'éclairage avec des mâts de 40 ans orientés à 45°; bof ! Sans compter qu'on peut largement supprimer un sur 2 et ceux sur bande centrale.

L'A1, déjà qu'ils rabotent le macadam et le refassent à neuf avant de l'éclairer.
J'ai roulé pour la première fois sur cette autoroute en janvier et de nuit. L'absence d'éclairage ne m'a pas gêné plus que ca, c'est surtout l'état des voies qui dérange le plus.
C'est peut-être plus agréable d'être passager sur une route plane et lisse que sur une route éclairée... Surtout quand on est touriste.

Je fais un amalgame peut-être mais quand je vois l'état de la N406 ici, je préfère qu'ils la regoudronnent totalement plutôt qu'ils ne la rééclairent car cet éclairage servait juste à éviter les nids de poule !
Ah et j'oubliais le marquage au sol aussi, encore plus important que la lumière et pourtant bien moins cher !

L'Allemagne, ses autoroutes gratuites et pas éclairées. Si le gros inconvénient est de trouver des pipi-room tout les 300 bornes (j'exagère mais presque) l'état de la route est flambant neuf. Le peu d'aires de repos sont éclairées, et en led Siemens en plus.

_________________


www.exalum.fr
La Lumière Réfléchie

Renouvellement de la page collection luminaires
avatar
Exalum
3
3

Messages : 975
Points cummulés : 1061
Réputation : 24
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 36
Localisation : Sucy en Brie 94

Voir le profil de l'utilisateur http://www.exalum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par Lux'Or le Mar 31 Mar - 1:32

Voilà tu l'as dit toi même. Pourquoi le periph est éclairé et pas l'A1 ? Parce que les collectivités acceptent de payer, l'état non.

Quant à la dangerosité pour les deux c'est similaire depuis que le périp est à 70km/h. La vitesse est adapté à la largeur des voies et principes de priorité. Autant de 2 roues sur le periph que sur l'A1. Plus de poids lourds sur l'A1. D'ailleurs ce n'est pas pour rien que l'A1 est surnommée "autoroute de la mort".
Donc de ce point de vue là ce sont deux axes sensibles autant l'un que l'autre.
D'ailleurs la présence d'un éclairage n'est pas forcément lié au fait que la chaussée comporte une bau ou non. Si la vitesse est adapté à la caractéristique et dangerosité de la chaussée, celle ci devient sure, si on suit cette théorie l'éclairage n'apporte.
avatar
Lux'Or
Admin
Admin

Messages : 786
Points cummulés : 1008
Réputation : 37
Date d'inscription : 28/03/2014
Age : 29
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.eclairagepublic.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par Invité le Mar 31 Mar - 22:37

J'ai lu vos différents commentaires sur l'extinction.. HPM tu est de REIMS j'ai cru comprendre..
J'ai remarqué que Rue de Mars était éteinte.. quand date cette photo?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Extinction de l'éclairage public - Etude de cas

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum